21/10/2021

20% : L’engagement sociétal des marques de beauté progresse aux yeux des consommateurs

Chaque mois, CSA décrypte un grand chiffre du secteur du Luxe et de ses composantes pour le Journal Du Luxe
Le Chiffre Du Mois D'octobre Par Csa

LA BEAUTE ENGAGEE

Au global, l’engagement sociétal des marques de beauté aux yeux des consommateurs a grimpé de +20%, entre le Q1 2018 et le Q1 2021. Un constat qui présente des disparités en fonction du genre, avec +25% pour les femmes et +15% pour les hommes +15%, mais aussi selon les zones géographiques.

On notera ainsi une progression d’environ +20% en Europe et en Chine, et d’environ +10% au Moyen Orient et en Amérique du Nord. Au-delà du rôle joué par les marques localement, ces différences pourraient s’expliquer par une sensibilité sociétale et des politiques gouvernementales plus ou moins marquées en faveur des thématiques de responsabilité sociale ou environnementale sur ces zones territoriales.

Au-delà du contexte post-pandémique, cette solide augmentation est le signe que les efforts consentis par les marques portent leurs fruits : démarches de développement éco-responsable; emballages éco-conçus, en plastique recyclé; flacon allégé, avec du verre recyclé; encre naturelle; ingrédients d’origine naturelle ou sourcés, formules clean, vegan, « sans » ; systèmes de recharge; objectifs de neutralité carbone pour les sièges, les marques, les usines… Mais, quand bien même la progression est forte, ces valeurs sociétales sont encore sensiblement moins associées aux marques de beauté que les attributs plus classiques de marque ou produit que sont la qualité, la créativité, l’efficacité, ou encore la modernité.

Des études récentes de suivi de lancement de produits de beauté confirment ce paradigme. On constate effectivement que si les marques mettent désormais l’accent sur la composante sociétale ou environnementale, cette démarche, ces messages, ne sont pas toujours perçus par les clients et peinent encore à influencer l’acte d’achat. Et pourtant : une grande proportion de consommateurs se déclarent prêts à payer plus ou à faire le choix d’une marque engagée.

Posture opportuniste ou véritable engagement des marques, le débat reste entier. Une certitude cependant : un véritable consensus se dégage auprès des consommateurs sur cette démarche. Aux maisons, aux marques, de communiquer de la manière la plus efficace sur ce sujet dorénavant au cœur de la relation entre les entreprises et les consommateurs-citoyens.